Accueil > Culture > Orphée
Don contre don
Terminée
1 500€ sur 1 500€
 

100%

2 soutiens

Orphée, de Jean Cocteau

Tout le monde connaît l‘histoire. Orphée, célèbre poète de Thrace, parvient à arracher sa bien-aimée des enfers à la condition de ne pas la regarder avant d’être sorti du royaume des morts. Mais ce qui devait arriver, arriva… Pourquoi diable Orphée s’est-il retourné ?

L’architecture de la tragédie est là ; l’issue est inéluctable. Cependant le génie de Cocteau est de vriller ce cadre avec une forme de poésie qu’on appelle humour : le burlesque des situations, la dérision du sujet, la magie des images. C’est dans cet axe de contrastes que j’ai souhaité travailler pour en faire une véritable tragédie décalée.

« J'avais écrit Orphée pour amuser les frères Berthier qui étaient des garçons sportifs et qui ne s'occupaient pas de littérature. Je leur lisais le soir la pièce, et je ne me rendais pas du tout compte que la pièce était en somme la première pièce dite "d'avant-garde" qui allait ouvrir la porte aux "fantômes" »

Sous le divertissement se nichent des préoccupations qui gravitent autour de la figure du poète. Il serait inapproprié de les développer ici. Orphée est un des fantômes de Cocteau et je les ai réunis tous deux sans m’en rendre compte au travers de la scénographie.

Un décor figuratif de trompe-l’œil en style naïf habite une surface blanche, ensemble que je voudrais comme un croquis à l’intérieur duquel des personnages vont naître du papier pour mettre en œuvre cette comique tragédie. L’esthétique générale des couleurs (blanc et carbone) et des costumes maintient le spectateur dans un univers de dessin à partir duquel tout devient possible, même la magie.

Que ce soit dans le langage, les personnages, les rythmes, les musiques, je propose d’apporter un théâtre haut en couleurs, largement empreint d’imaginaire, voire d’onirisme et de fantastique, pour servir un texte avec toute la jeunesse et la drôlerie qu’il nous sera permis d’offrir. J’espère qu’elles seront dignes de celles de Monsieur Cocteau.

Une campagne pour financer l'exploitation
Cette campagne a pour but de financer une partie des coûts de production de la pièce afin de la jouer sur une première exploitation de 30 dates.

Pièce bien montée recherche à exister

Aujourd'hui la pièce est montée, les décors et les costumes sont réalisés, et une première version de la pièce a été jouée en Normandie au Théâtre des Charmes à Eu, à l'occasion d'une sortie de résidence.

L’EQUIPE

Le Metteur en scène - César Duminil

César naît le 17 avril 1989 et grandit à Eu (76), où il découvre le théâtre. Pendant ses années d’adolescence, il participera notamment aux créations et aux tournées de la compagnie qui l’a initié, sous l’égide de Gilles Cauchy.

Il part faire ses études secondaires à Amiens, obtient son baccalauréat en 2007 et rentre en école préparatoire Maths Sup / Spé au Lycée Ste Geneviève de Versailles (Ginette). A l’issu des concours aux Grandes Écoles, il intègre l’école d’ingénieurs Supélec, puis part à l’Imperial College de Londres pour un double diplôme en énergie, et enfin réalise un troisième Master en Affaires Internationales de l’énergie à Sciences Po Paris, d’où il sortira en 2014.

C’est pendant cette dernière année de master qu’il décide de mettre de côté sa carrière pour revenir à sa passion, et rentre aux cours Acquaviva pour se former, entre autres, auprès de Raymond Acquaviva, Michel Fau, Béatrice Agenin, Philippe Uchan, Joël Demarty... Il exercera en parallèle l’activité de journaliste culturel, faisant des chroniques hebdomadaires sur l’actualité théâtrale pour la télévision, sur LCI et LCP.

Au sortir de l’école, il a l’occasion de travailler en tant que répétiteur de Catherine Frot, Michel Fau, Chantal Ladesou, Grégoire Bonnet et Anne Bouvier sur les créations de Fleur de Cactus (2015) et Peau de Vache (2016) au Théâtre Antoine. Il interprète le premier rôle de Lucidor dans L’Épreuve, de Marivaux, mis en scène par Philippe Uchan en 2016 au Théâtre des Béliers Parisiens. C’est ensuite sous la direction de Jean-Paul Zennacker qu’il jouera dans Comme il vous plaira, de Shakespeare, à nouveau au Théâtre des Béliers Parisiens. Il fera également des remplacements aux côtés de Chantal Ladesou dans Peau de Vache (Théâtre Antoine, mise en scène Michel Fau) et de Régis Laspalès et Jean-François Balmer dans A droite à Gauche (Théâtre des Variétés, de Laurent Ruquier, mise en scène Steve Suissa).

Il fonde en 2016 La Compagnie du premier homme pour produire et développer des projets de création, dont Orphée inaugurera le cycle.

La Distribution

Assistant mise en scène : Clark Ranaivo

Avec : Joséphine Thoby, César Duminil, Jérémie Chanas, William Lottiaux, Yacine Benyacoub, Ugo Pacitto.

Décors : Edouard Duminil et Léo Ciornei

Costumes : Blanche Abel


LE BESOIN FINANCIER

Pourquoi financer une exploitation de spectacle ?

Jouer une pièce requiert un budget pour rémunérer les comédiens, les régisseurs et la location de la salle. La Compagnie qui produit le spectacle doit bien souvent prendre tous ces frais à sa charge au commencement de l'exploitation, avant de pouvoir vendre la pièce. Cette exploitation est une étape nécessaire au développement d'une pièce mais elle est souvent à perte, le montant des recettes de billeterie ne couvrant pas l'ensemble des frais. Ce déficit est recouvré par la suite puisque l'exploitation aura permis de faire connaître la pièce et de vendre des dates.


Actualités

  • Jeanne

    Jeanne.D, il y a 263j
  • jerome

    Jerome.D, il y a 271j

Echanges

Vous devez vous connecter pour réagir dans la discussion
Le porteur de projet n'a pas encore rempli la FAQ

Objectif de collecte

  • Premier objectif : 1 500 €

    Premier objectif : Atteint

Les contreparties

Affichage à la liste des Mécènes
Votre nom apparaîtra publiquement sur la page dédiée aux mécènes de la pièce.
A récupérer sur place
 
Affiche dédicacée de la pièce
Une affiche de la pièce dédicacée et personnalisée par l'ensemble des comédiens vous seras remise.
A récupérer sur place
 
Invitations à une représentation
Vous pourrez demander des invitations (2 personnes) pour l'une des représentations.
A récupérer sur place
 
Invitation cocktail de première
Vous serez chaleureusement invité à vous rafraîchir avec nous lors du cocktail de première après la pièce.
A récupérer sur place
 
Investir dans des sociétés comporte des risques de perte en capital et d'illiquidité. Répartissez bien vos investissements et n"investissez que l'argent dont vous n'avez pas besoin immédiatement.